Dans un effort permanent de s’adapter aux changements de l’espace humanitaire, et de recueillir et disséminer les enseignements essentiels, les principaux acteurs internationaux ont ressenti un besoin accru d’améliorer la valeur pratique des expériences, le niveau de coopération entre agences, la responsabilisation et la transparence des processus d’évaluation et de monitoring. Les méthodologies et les approches ont été renforcées, même s’il reste encore beaucoup à accomplir, en particulier en ce qui concerne l’utilisation de « benchmarks », standards et indicateurs.

Un usage plus fréquent du Cycle de gestion de projets et de l’analyse en Cadre logique, a également contribué à faire comprendre que les évaluations sont un élément décisif dans un processus continu d’apprentissage, qui doit lui-même nourrir les politiques de prise de décisions. Cependant, au contraire des tâches relativement ‘mécaniques’ de monitoring ou d’audit financier, lesquelles sont basées sur des faits et des chiffres dûment établis, les évaluations ne peuvent pas présenter de garanties de totale objectivité. Evaluer revient à comparer, ce que fait normalement l’évaluateur sur la base de sa propre expérience professionnelle et sa capacité de jugement.

Ainsi est-il primordial de rendre le processus d’évaluation aussi standardisé, transparent et précis que possible, en utilisant des critères bien définis et des approches axées sur les résultats. Prolog a donc œuvré au développement d’instruments qualitatifs et quantitatifs qui peuvent être utilisés d’une manière systématique dans la récolte des données et l’analyse des résultats. Des cadres de références et des questionnaires appropriés ont été créés. Notre but est de renforcer :

* les liens entre les objectifs de l’évaluation et les critères ou indicateurs correspondants;
* l’utilité pratique des questionnaires sur le terrain;
* la classification claire des conclusions principales, et leur relation aux recommandations correspondantes.

Notre approche s’est efforcée de rester en pleine conformité avec les critères d’évaluation développés par l’OCDE/CAD, ainsi qu’avec le travail de fond initié par le réseau ALNAP, dont Prolog est un membre observateur.